Jeunesse

Action Jeunesse Côte-Sud: 375000$

Intervenir auprès des jeunes aux prises avec la toxicomanie

— Action Jeunesse Côte-Sud, l’organisme de justice alternative sur le territoire,  a obtenu une aide financière gouvernementale pouvant atteindre. L’annonce en a été faite à Saint-Damien-de-Buckland, par le ministre Martin Coiteux en présence de la ministre Dominique Vien, députée de Bellechasse, et de M. Norbert Morin, député de Côte-du-Sud.

Ce soutien financier permettra à l’organisme de réaliser un plan d’action régional et de mettre en place un projet visant à mieux intervenir auprès des jeunes de 10 à 17 ans des MRC de Montmagny et de L’Islet qui ont un problème de consommation de drogue ou d’alcool.

Action Jeunesse Côte-Sud et les ministres Martin Coiteux et Dominique Viens

Frédéric Pétrin, policier intervenant en milieu scolaire, Norbert Morin, député de Côte-du-Sud, Robert Guay, président du conseil d’administration d’Action jeunesse Côte-Sud (AJCS), le ministre Martin Coiteux, Jérôme Baillargeon, travailleur de rue (AJCS), Marjorie Asselin, directrice, la ministre Dominique Vien, Lise-Anne Lévesque, organisatrice communautaire AJCS, Sébastien Bourque, coordonnateur, Nicolas Roumier, directeur, Maison des jeunes l’Incontournable de Montmagny et Caroline Morin, coordonnatrice du programme Ensemble on D-Tox (AJSC).

Action Jeunesse Côte-Sud et son programme  Prévention Jeunesse

Cette contribution est répartie sur trois ans, à raison d’une somme maximale de 125 000 $ par année et provient du programme Prévention Jeunesse mis en place par le ministère de la Sécurité publique (MSP).

« Pour le gouvernement du Québec, il est essentiel de déployer rapidement des efforts concertés dans la prévention de la délinquance juvénile. Le projet développé par Action Jeunesse Côte-Sud représente une excellente façon d’intervenir auprès des jeunes, notamment auprès de ceux qui ont déjà fait l’objet d’un signalement pour des difficultés de comportement liées à la drogue ou à l’alcool. Nous sommes heureux de pouvoir compter sur des partenaires dévoués qui font une réelle différence dans leur communauté», a déclaré le ministre Martin Coiteux.

« Les intervenants du milieu ont noté une augmentation de certaines infractions liées aux stupéfiants commises particulièrement par des jeunes dans les MRC visées par ce projet. J’applaudis le fait que le gouvernement du Québec appuie cet organisme qui a fait ses preuves sur notre territoire », a souligné le député Norbert Morin.

Action Jeunesse Côte-Sud: une approche communautaire

L’organisme de justice alternative Action Jeunesse Côte-Sud vise le développement et le maintien d’une pratique différente en matière de justice pénale pour les adolescents reposant sur une approche communautaire et globale impliquant à la fois le jeune, ses parents, la victime et le milieu.

En plus de la réalisation d’un plan d’action régional, Action Jeunesse Côte-Sud pourra, grâce au soutien financier du programme Prévention Jeunesse, offrir des activités et des ateliers adaptés aux jeunes de quatre écoles secondaires, soit les écoles secondaires Louis-Jacques-Casault, Bon-Pasteur, La Rencontre et Saint-Paul.

Source : Marie-Ève Pelletier, directrice des communications et attachée de presse
Cabinet du ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal

Partagez cet article
Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *