Municipal

Nouvelle coordonnatrice aux Loisirs

Véronique Noël reprend la barre des loisirs

• Nouvelle coordonnatrice des Loisirs, Véronique Noël, reprend la barre à peine un an après son départ de la Municipalité de Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud. Véronique Noël a accepté de relever à nouveau ce défi à la faveur du départ de Marie-Ève Richard qui avait repris sa relève.


Par Raynald Laflamme

C’est le maire Rénald Roy qui en a fait l’annonce à L’Écho de St-François après que des citoyens aient commencé à s’interroger sur la volonté du conseil municipal à conserver une ressource humaine aux loisirs. La nouvelle coordonnatrice Véronique Noël qui avait tenu la barre pendant deux années avait choisi de quitter ce poste pour accepter un emploi à l’extérieur du territoire. Le départ de Marie-Ève Richard l’a ramène donc avec cette fois une offre de 35 heures semaine qu’elle a accepté.

Questionné au sujet de ce roulement de personnel à la coordination des Loisirs, le maire Roy a avoué que le succès n’a pas toujours été au rendez-vous avec de nouvelles propositions d’activités.

La nouvelle coordonnatrice le sait…

«Véronique Noël a aussi fait ses essais, et tous n’ont pas été des réussites. La nouvelle coordonnatrice le sait et son temps sera mis sur les activités qui ont du succès auprès de la population.» Sur le départ de Marie-Ève Richard, il dira que «elle s’en est mis beaucoup sur les épaules», dont le développement de la cuisine collective soutenue par la Corporation de développement communautaire, ICI Montmagny-L’Islet.

«Il faut revenir à ce que l’on sait faire de mieux et s’en tenir à quelques grandes activités.»

Ces grandes activités aimées de la population sont, pour le maire, le Tournoi de hockey qui a pris cette année un tournant plus familial, la Cabane à sucre, la Fête de la pêche, le Canton 600 et la Foire au village. Le maire est d’avis qu’au-delà de ces activités, les bénévoles, toujours les mêmes, ne sont pas au rendez-vous pas plus que pour la participation citoyenne.

Le départ de Madame Richard a pris un peu tout le monde par surprise à Saint-François. La principale intéressée a signifié au conseil municipal son souhait de retourner à l’enseignement des enfants en trouble d’apprentissage.

Toutefois, le succès mitigé des inscriptions aux activités de loisirs ne serait toutefois pas étranger à sa décision. Elle était arrivée en poste avec un dynamisme qui l’honorait et avait mis en place une programmation d’activités pour lesquels les inscriptions ont fait défaut cet hiver.

Budget des loisirs

La Municipalité de Saint-François consacre en 2017 un budget de 139 157$, dont les principales dépenses sont le salaire du poste de coordination et le chauffage des loisirs. À ce budget, il faut ajouter des prévisions de dépense de 15 000$ pour la piscine et un autre de 60 000$ pour le camp de jour.

Pour le maire Rénald Roy le roulement de personnel n’est pas une question de budget, mais un problème de priorité.

«La demande pour de nouvelles activités doit venir de la population. Si les gens sont prêts à s’investir dans l’organisation, ça va».

En exemple, les comités Baseball et Soccer qui, année après année, offrent aux jeunes le temps et l’encadrement nécessaire pour que ces derniers puissent s’épanouir par la pratique d’un sport.

Partagez cet article
Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *