Municipal

Budget municipal 2018

Saint-François freine ses dépenses

La Municipalité de Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud pourra compter sur une augmentation de 1,53% son assiette fiscale à son budget 2018 pour combler des dépenses anticipées de 2 974 898 en hausse de 1,16%.

par Raynald Laflamme

La valeur imposable de l’ensemble des propriétés passe donc à 173 861 500$ ce qui permettra d’engranger des revenus de taxes foncières de 1 634 298$ avec des taux maintenus de 0,82$ du 100$ d’évaluation à la taxe foncière municipale et de 0,12$ du 100$ d’évaluation à la taxe foncière pour la Sécurité publique. Les taxes à taux fixes ne subissent aucune hausse pour les propriétaires avec des taux demeurant inchangés de 108$ pour le Service d’enlèvement des vidanges, de 56$ pour la Collecte sélective, de 30$ pour l’éclairage publique, de 110$ pour le Ramassage de la neige et de 102$ pour les Boues de fosses septiques. Ces taxes à taux fixes ramènent dans les coffres 198 324$, soit une augmentation de 10 205$. Pour balancer son budget, la Municipalité pourra compter sur des revenus de source autre de 1 142 276$.

Des dépenses freinées

Le conseil municipal a réduit les dépenses dans le seul secteur de l’Administration générale (- 28 782$ ou -6,3%). Les dépenses dans les secteurs suivants ont été freinées :

Sécurité publique       + 1 180$ ou + 0,54%

Transport voirie         + 2 416$ ou + 0,95%

Transport déneigement        + 3 751$ ou + 1,63%

Hygiène du milieu      + 5 177$ ou + 0,86%

Des dépenses à la hausse

Des dépenses à la hausse sont enregistrées dans les secteurs :

Urbanisme et mise en valeur du territoire  + 25 045$ ou + 17,34%

Loisirs et culture        + 42 041$ ou + 16,68$%

Des frais de financement moins onéreux

En 2018, la Municipalité prévoit rembourser du capital à la hauteur de 594 398$, en hausse de 2,67% sur ses emprunts ayant cours. Pour la même période, les intérêts sur les frais de financement vont s’établir à 88 921$, en baisse de 30 626$ (-25,62%).

Rôle triennal 2017-2018-2019

À la deuxième année du rôle triennal 2017-2018-2019, le nouveau conseil municipal a travaillé à freiner les dépenses afin d’offrir aux contribuables un répit après la hausse des dépenses de 4% subie en 2017.

Partagez cet article
Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *