En manchette

3e lien

RÉACTION À L’ABANDON DU PROJET DE TUNNEL QUÉBEC – LÉVIS

L’Alliance des chambres de commerce de Chaudière-Appalaches (L’ACCCA) est un regroupement de 16 Chambres de commerce qui oeuvrent à représenter, mobiliser et défendre plus de 5 600 entreprises et organisations de partout en Chaudière-Appalaches. En réponse à l’abandon par le gouvernement du projet de 3e lien Québec-Lévis, l’ACCCA et les élus municipaux de la Chaudière-Appalaches (représentant 444 072 personnes, réparties dans 136 municipalités et regroupées en neuf municipalités régionales de comté (MRC) et un pôle urbain (Lévis)) s’unissent pour rappeler aux élus du gouvernement de la CAQ de tenir leur engagement des deux dernières élections générales et de construire un 3e lien pouvant desservir à la fois le transport en commun, les automobiles et le transport des marchandises.

Pour nous et les gens que nous représentons, l’annonce de l’abandon de cet engagement génère indignation, colère et mécontentement. La nouvelle proposition du gouvernement, qui implique uniquement le transport collectif, représente un abus de confiance majeur des électeurs et gens d’affaires de la Chaudière-Appalaches. Cette nouvelle proposition, qui ne fait aucune place à la voiture et aux camions, ne prend nullement en compte les besoins de la région exprimés à maintes reprises dans les dernières années. Nous avons besoin d’infrastructures de transport interrives efficaces et sécuritaires, qui répondent aux besoins actuels et futurs des gens d’affaires et des citoyens. Après nous avoir fait croire le contraire pendant des années, ce manque de vision du gouvernement pour soutenir le développement et l’avenir de notre région est totalement inacceptable.

L’engagement phare des candidats de la CAQ consistait à assurer la construction d’un 3e lien incluant la voiture et le transport des marchandises. Il s’agissait d’un engagement important pour la région, qui aurait permis de fluidifier le trafic et de stimuler le développement économique. Nous avons besoin d’un projet ambitieux qui répond aux exigences de notre économie régionale en constante croissance. Nul besoin d’essayer de compenser cela en présentant un projet qui laisse de côté plusieurs villes de la Chaudière-Appalaches où le transport collectif, et même le transport interrégional, n’est pas encore assez développé. C’est grand, Lévis. C’est grand, Chaudière-Appalaches!

Le manque de données probantes annoncées à la conférence de presse de la ministre Guilbault constitue une déception supplémentaire dans ce dossier. Pourtant, déjà lors de la campagne électorale en 2017, les candidats de la CAQ nous disaient partager nos observations concernant les problèmes de circulation entre les deux rives. On s’est bien joué de nous.

S’il est vrai que la pandémie a forcé plusieurs entreprises à opter pour le télétravail, aujourd’hui on constate un retour graduel en entreprise. Ce retour combiné au démarrage de nouvelles entreprises pourrait faire en sorte que ces statistiques soient rapidement obsolètes. Pour ne plus être tenus dans l’ignorance, nous demandons au gouvernement de s’engager à mettre à jour annuellement les données de circulation et, à date fixe, de les rendre publiques.

Nous ne pouvons accepter que ce projet soit abandonné, et encore moins être remplacé par un simple système de transport en commun. Nos membres ont besoin d’un 3e lien qui permettra de transporter des marchandises et des personnes rapidement et efficacement, en voiture et en transport en commun. En plus de briser la confiance envers le gouvernement, cette nouvelle proposition comporte des risques majeurs qui pourraient avoir de graves impacts économiques pour les entreprises de la région. Les ponts vieillissent. Cette absence de vision du gouvernement fera stagner la région et ne soulagera en rien nos enjeux de la chaîne logistique régionale. Nous ne pouvons pas continuer à vivre dans l’incertitude quant à la sécurité de nos liens interrives.

Puisque les député.es de la région n’y sont pas parvenus, nous demandons au premier ministre de respecter l’engagement qu’il a lui aussi pris et de débuter la construction d’un 3e lien qui accueillera du transport en commun, des voitures et du transport de marchandises. Nous espérons que nos voix seront entendues, que le gouvernement entendra raison et agira rapidement pour répondre aux besoins de notre région en matière de transport et de développement économique. La région de la Chaudière-Appalaches le mérite.

Nancy Dubé
Co-présidente de l’Alliance des Chambres de
commerce de la Chaudière-Appalaches
(ACCCCA) et directrice générale de la
Chambre de commerce Kamouraska-L’Islet

Stéphan Vachon
Co-président de l’Alliance des chambres de
commerce de la Chaudière-Appalaches et
vice-président de la Chambre de commerce
et d’industrie de Thetford Mines

Marc-Alexandre Brousseau
Maire de Thetford Mines et
Président de la Table régionale des élus
municipaux de la Chaudière-Appalaches
(TREMCA)

*L’Alliance des Chambres de commerce de Chaudière-Appalaches
Chambre de commerce de Beauceville
Chambre de commerce Bellechasse-Etchemins
Chambre de commerce de Disraeli
Chambre de commerce d’East Broughton
Chambre de commerce et d’industrie du Grand Lévis
Chambre de commerce Kamouraska-L’Islet
Chambre de commerce de Lotbinière
Chambre de commerce et d’industrie de la MRC de Montmagny
Chambre de commerce et d’industrie de Nouvelle-Beauce
Chambre de commerce de Saint-Frédéric
Chambre de commerce de Saint-Georges
Chambre de commerce Saint-Jules
Chambre de commerce Sainte-Justine
Chambre de commerce de Saint-Martin de Beauce
Chambre de commerce et d’industrie de St-Joseph-de-Beauce
Chambre de commerce et d’industrie de Thetford Mines

*La Table régionale des élus de la Chaudière-Appalaches
MRC des Appalaches
MRC de Beauce-Sartigan
MRC de Bellechasse
MRC des Etchemins
Ville de Lévis
MRC de l’Islet
MRC de Lotbinière
MRC de la Nouvelle-Beauce
MRC de Montmagny
MRC de Robert-Cliche

Partagez cet article
Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *