Municipal

Élection municipale à Saint-François

Rémi Montminy ne sera pas pas candidat

– Élection municipale Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud •

Rémi Montminy passe de conseiller à directeur général. Il ne sera pas candidat au siège 5 à l’ élection municipale de novembre 2017.


par Raynald Laflamme

Rémi Montminy succèdera à Yves Laflamme qui prendra sa retraite à la fin avril au poste de directeur général de la Municipalité de Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud. Sa nomination sera officialisé à la séance du conseil municipal du lundi 6 mars.

Une démission annoncée

élection municipal, conseiller, conseil municipal, direction générale

Le conseiller Rémi Montminy démissionne et passe à la direction générale.

Mais avant, le conseiller au poste 5 aura pris soin de démissionner de son siège à la séance préparatoire du 28 février. Il quitte ainsi avant la fin de son premier mandat. Il avait été élu à l’élection du 3 novembre 2013, alors qu’il avait défait le candidat sortant, Frédéric Jean, avec 64,27% des 834 votes valides enregistrés.

Outre, le conseiller démissionnaire faisait partie de l’Équipe du changement de Mario. Marcoux, lui-même défait lors de cette élection. Il avait accédé au conseil municipal en même temps que trois autres membres de l’Équipe, soit Huguette Blais au poste 1, Marcel Bonneau au poste 3 et Patrick Laliberté au poste 6.

Un désistement joue en sa faveur

Le choix de Monsieur Montminy à ce poste s’est fait à la faveur du désistement d’un candidat du Bas-Saint-Laurent qui avait préalablement été sélectionné par le conseil municipal pour succéder à M. Laflamme. Ce candidat d’expérience a plutôt choisi d’accepter un poste à Cacouna, obligeant le conseil municipal à retourner en appel de candidatures.

C’est au cours du processus de sélection que Rémi Montminy aurait avoué son intérêt pour le poste de directeur général. Selon le maire Rénald Roy, cette candidature a été bien reçue par ses collègues. «Il sait à quoi s’attendre. Il est prêt à faire le suivi et prendre les cours qu’il faut», disait le maire Rénald Roy en entrevue, le 17 février denier.

Réorientation de carrière

À 38 ans, Rémi Montminy effectuera ce changement de carrière, lui qui a toujours évolué dans le domaine du transport. Au cours des mois de mars et avril, il sera formé par Monsieur Laflamme qui assurera la transition jusqu’à son départ à la retraite.

La démission de Rémi Montminy n’entraînera pas une élection partielle, puisqu’elle survient à l’intérieur des douze mois précédant l’élection générale, qui, elle, est prévue le 5 novembre 2107. Toutefois, le conseil municipal devra se trouver un nouveau maire suppléant, puisque cette fonction lui avait été attribuée en début d’année.

Partagez cet article
Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *